fbpx

Les Chemins de l’identité  – 2020-2021

Ce projet d’éducation artistique et culturelle mêle oralité, musique, écriture et danse est porté par les Cuizines, en partenariat avec l’association la Queue de la Comète et les classes de 6ème & SEGPA du Collège de l’Europe, ainsi que deux classes de CM2-CM1 de l’école Mont-Chalats à Chelles. 

A la découverte des musiques subsahariennes

Outre les enjeux liés à la mise en place d’un projet d’éducation artistique et culturel en milieu scolaire, à savoir réduire les inégalités d’accès à l’art et à la culture, permettre aux élèves d’appréhender un processus de création et de s’ouvrir à une autre vision du monde, les objectifs poursuivis par ce projet sont de valoriser la culture africaine dans sa diversité, sa richesse et sa modernité, favoriser le rapprochement intergénérationnel : réflexion sur les origines de chacun et sur l’impact de l’héritage culturel dans la vie des élèves, sensibiliser les élèves à des esthétiques artistiques basés sur la transmission, l’oralité le langage corporel et instrumental et d’impliquer les élèves dans un processus de création valorisant et décortiquant leurs pratiques musicales, en expliquant la manière dont les musiques actuelles se sont réapproprié les musiques traditionnelles africaines.

À travers un travail de collecte et d’écriture sur leurs origines, les élèves seront invités à comprendre le voyage des musiques noires, en relation avec la représentation du Bal Marmaille. En parallèle, un atelier de création d’instruments à partir de matériaux recyclés permettra d’élaborer l’instrumentarium nécessaire aux ateliers de percussion puis viendra la pratique musicale  (percussion et chant), puis chorégraphique pour construire un spectacle final regroupant toutes les disciplines.

Le Bal Marmaille ou l’histoire de Solo Soro

Solo Soro est un homme de radio : on peut l’entendre régulièrement sur les ondes de France Inter. A travers la narration de sa vie, les enfants découvrent les grandes étapes qui ont permis à Solo de se construire en tant qu’adulte dans une réalité très lointaine, que ce soit géographiquement ou temporellement, de celle qu’ils connaissent actuellement. Et cette découverte se fait en musique : les musiques d’Afrique Subsaharienne qui composèrent la bande son des indépendances.

De l’importance du récit : la question des origines

« C’est le récit dont on est porteur qui nous structure. Si on est structuré sur un récit biaisé, ou lacunaire, on parcourt la vie en claudiquant ». Il s’agit d’amener les enfants à réfléchir sur leurs origines, notamment en passant par un collectage auprès de leurs parents, et / ou, grands-parents. Pour des enfants, notamment issus de l’immigration, c’est l’opportunité de se reconnecter avec leurs racines culturelles, de mieux comprendre l’héritage dont ils sont porteurs, le tout amené par conteur-griot Binda Ngazolo.

Intervenants artistiques du projet

  • Binda Ngazolo, conteur
  • Solo Soro, animateur radio
  • Hortense Volle, journaliste à Pan African Music
  • Christophe Cagnolari, directeur artistique du Bal Marmaille
  • William Ombe, percussionniste
  • Lauris Gheraldi, animateur d’ateliers de musiques à la Lutherie Urbaine

Parcours artistique & culturel

  • Découverte des Cuizines et de ses métiers
  • Visite de la médiathèque Jean-Pierre Vernant ainsi que de son fond documentaire et musical
  • Concert du Bal Marmaille au Théâtre de Chelles
  • Concert de Mermontine aux Cuizines
  • Ateliers de recyclage d’instruments, de M.A.O autour des musiques subsahariennes et soundpainting
  • Séances de « causeries » autour de la question de l’identité
  • Initiation à une danse d’Afrique Centrale

En partenariat avec la compagnie la Queue de la Comète et la DRAC Île-de-France

 

Les Haut-Parleurs, année 3 – 2020-2021

Ce projet d’éducation artistique et culturelle mêle oralité, musique, théâtre et danse est porté par les Cuizines  – en partenariat avec le Théâtre de Chelles – et les 4 lycées de la Ville, suit son cours depuis maintenant trois ans. 

 

 

L’engagement par l’art

Le thème de cette édition 2020-2021 : Dans quelle mesure les jeunes générations s’engagent de manière citoyenne et lutent contre l’individualisme ? Quel monde défendent-ils et qu’imaginent-ils pour demain ? Est-ce que l’art a vocation à devenir un outil militant ?

S’appuyant sur le potentiel créatif des jeunes générations, et leur appétence pour les nouvelles technologies, le projet sera initié par Vian, par Debout sur le Zinc, spectacle ayant eu lieu au Théâtre de Chelles et qui retrace l’œuvre musical de cet artiste engagé à tous les niveaux.  Comme l’année dernière, chaque classe disposera d’un parcours lié à une discipline artistique : l’engagement par la musique, par le théâtre ou par la danse. Ceci entraînera des problématiques différentes abordées : la protection de l’environnement, la lutte contre des discriminations, le féminisme, la société de consommation, etc… qui permettra ensuite d’imaginer une forme scénique qui sera capté/enregistré lors de la restitution.

En amont, ils seront invités à recenser et cartographier l’engagement des lycéens d’aujourd’hui par un collectage, qui deviendra soit des interviews radiophoniques destinées à devenir des podcasts, soit un reportage vidéo. Un groupe de « reporters » sensibilisés à la création artistique par les différents intervenants artistiques sera créé au sein de chaque établissements à cet effet.

 

Un parcours du spectateur sur mesure

Un parcours de 5 spectacles sera proposé aux Cuizines ainsi qu’au Théâtre de Chelles, parmi lesquels le concert Rock You! du SNAP Orchestra, Vian par Debout sur le Zinc, un film projeté au Cosmos ainsi qu’une exposition thématique.

Intervenants artistiques du projet

  • Le Snap Orchestra
  • Cie « le feu au lac ! »
  • Guillaume Barbot et sa Cie Coup de Poker

En partenariat avec le Théâtre de Chelles

 

Action financée par la Région Île-de-France

 

La Fabrique à Chansons, troisième édition pour les Cuizines avec Petit Grain

Pour la troisième année consécutive, les Cuizines, la SACEM et la FEDELIMA s’associent autour d’un projet, La Fabrique à Chansons. Cette année, c’est l’école élémentaire Jules Verne et sa classe de CM1, qui participe à ce dispositif accompagnée par Petit Grain.

Ils ont participé à la Fabrique à Chansons : SiAu, Violet Arnold, Elias Dris

En partenariat avec la SACEM et la Fédélima