fbpx

Luidji

Luidji, c’est l’histoire d’un mec qui coule, mais qui remonte. Et ce premier album Tristesse Business Saison 1, n’est en réalité que la ligne d’arrivée d’un chemin de croix artistique sinueux et cabossé. Un projet dense en huis-clos avec l’esprit vaporeux du rejeton du sud-ouest de Paris, passé aussi dans sa jeunesse par Aubervilliers et la Courneuve. Mais avant d’en arriver à cet album, Luidji a tâtonné. Après 4 années muettes sans projets, il fonde le label Foufoune Palace, signé chez Universal. Aujourd’hui, il exorcise enfin toutes ses chimères, ses relations amoureuses écorchées ou ses gamberges existentielles.

Beeby

Beeby ou Le $aigneur est déterminé et acharné. Autodidacte avec plus d’une quinzaine de projets à son actif, l’artiste originaire d’Aubervilliers possède aussi la casquette de producteur, et reste à la tête de la réalisation de ses clips.

Pour les fans de : Krisy, Jazzy Bazz, Swing

Paris Hip Hop

dans le cadre du festival Paris Hip Hop , un événement Hip Hop Citoyens 

Symboliquement, Paris reste un des berceaux de la naissance du hip-hop au niveau européen, mais la périphérie parisienne a toujours joué un rôle majeur dans son développement. Si des liens historiques se sont cristallisés lors des rassemblements d’activistes sur la capitale, ce sont les flux incessants des acteurs du hip-hop entre la “banlieue” et Paris, qui ont posé de l’effervescence créatrice urbaine propre à l’Île-de-France. Aujourd’hui, le hip-hop et les cultures urbaines au sens large, constituent sans doute un des dénominateurs culturels communs majeurs des nouvelles générations. Sur le territoire francilien, on ne peut qu’être impressionné par l’importance de la production, des initiatives artistiques amatrices et professionnelles et par l’intérêt d’un public grandissant.