fbpx

Poupie

Poupie marque les esprits telle qu’elle est. Pas besoin de mentir ou d’en faire trop. Musicienne également, elle peut alterner sans sourciller une production autotunée avec un morceau où elle s’accompagne au piano ou à la guitare, en français ou espagnol, sur des inspirations pop ou reggae. Elle a un nombre de cordes déroutant à son arc, et on est prêt à parier sur elle les yeux fermés.

Michel

Si ce nom procure un air de déjà-vu, pas la peine de s’y fier. Michel est aussi unique que son patronyme semble familier. Tout comme les vrais espions, sa musique vient du froid : un bloc de deep house venu d’Europe de l’Est percé par un rap français, dans lequel il a choisi de placer sa foi. Un style en dessous de zéro qui l’installe déjà comme le futur de l’électro, au pays des antihéros. Doté d’un flow contaminé par une dance soviétique dont il reflète l’ivresse froide, Michel se lance. De son éducation musicale il retient le jeu et ses mots, une diction unique, arme personnelle pour développer son storytelling qui fait s’entrechoquer les histoires du quotidien.

Pour les fans de : Alice & Moi, Angèle, Tommy Cash